Boucher : les informations à connaître sur ce métier

Considéré comme le spécialiste de la viande, le boucher est à la fois un artisan et un commerçant évoluant dans les secteurs du commerce, de la distribution et de l’industrie alimentaire. Voici les informations à connaître pour faire carrière en tant que boucher.

Les formations pour devenir boucher

Toute personne souhaitant exercer le métier de boucher ou de bouchère se doit d’apprendre à choisir, à stocker et travailler la viande. Ce savoir-artisanal peut être acquis lors d’études spécifiques à l’univers de la boucherie.

Avoir un niveau 3ème est requis pour passer le CAP ou équivalent en boucherie. Ce diplôme peut être étoffé par d’autres formations comme le MC employé traiteur, le BP boucher ainsi que le Bac pro boucher-charcutier-traiteur.

Les missions du boucher

Le professionnel de la viande est responsable de l’approvisionnement des matières premières sur le lieu de son travail. Il est donc tout le temps en relation avec les gestionnaires d’abattoirs, des halles et des grossistes.

Le boucher est aussi en charge de l’enlèvement des morceaux ainsi que de la découpe en pièces ou en quartiers des viandes. Il s’occupe du stockage de ces aliments, et ce, au sein d’une chambre froide.

Le merchandising est une autre mission de ce polyvalent artisan. Il consiste à placer dans une vitrine les différents produits disponibles à la vente. Ces derniers peuvent comprendre de la viande crue, des plats préparés et d’autres spécialités comme les volailles farcies ou les paupiettes.

L’artisan est aussi affecté à la vente de ses marchandises auprès de ses clients.

Le lieu de travail du boucher

Le boucher indépendant passe la plupart de son temps dans son propre commerce. S’il travaille pour le compte d’une société, son lieu d’exercice variera en fonction de la nature de l’entreprise elle-même.

Ainsi, les bouchers salariés peuvent devenir des employés dans un supermarché, un laboratoire, un atelier de découpe ou au sein d’un service traiteur. Ils peuvent aussi exercer dans la boucherie d’un autre professionnel, dans un abattoir ou dans un marché de gros.

1 comment

  1. angelo Répondre

    il faut savoir néanmoins que les bouchers et charcutiers sont exposés à des risques professionnels importants : ils subissent des accidents du travail ayant un taux de fréquence et de gravité supérieur à la moyenne des professions, d’ou la nécessité d’une bonne formation aux bons gestes . voir : La prévention des risques professionnels des bouchers et charcutiers : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=514