Un arrêt en camping-car à Casablanca

La plus grande ville du Maroc fait partie des attractions touristiques à ne pas mettre de côté lorsque l’on entreprend de visiter cette partie du Maghreb. Zone d’escale appréciée des croisières, c’est une métropole également accessible par la route. Les touristes qui aiment donc voyager en camping-car sont les bienvenues dans Casablanca la blanche.

Les avantages du voyage organisé

Lorsque l’on suit un circuit en camping-car, cette option a l’avantage d’offrir une totale autonomie et indépendance quant aux déplacements. Bien que le voyage se déroule en groupe au sens où chaque soir tous les véhicules doivent se retrouver sur le même lieu pour le dîner, puis le briefing du lendemain, c’est un modèle qui offre une totale liberté. Le confort des camping-cars permet par ailleurs de faire une pause partout où on le souhaite, et même de profiter de la climatisation lorsqu’il fait très chaud au Maroc. Aussi l’organisateur du voyage se charge d’aider chaque personne lorsqu’il y a des ennuis mécaniques, et propose des solutions sur chaque étape du road trip en terme de zones de stationnement autorisées, et lieux de ravitaillement. Pour un projet de vacances, il fournit également tous les conseils sur le choix de la location de camping-car à destination des particuliers.

Casablanca en camping-car

La ville de Casablanca dispose de plusieurs campings dans lesquels les amoureux du voyage tout confort peuvent stationner et pique-niquer. Nous pouvons par exemple citer le Camping de l’Oasis et le Camping Océan Bleu. Disposer d’une aire adaptée pour loger le temps de la nuit est primordial. Les réglementations en terme de stationnement de véhicule au fort chargement ne sont pas le même selon que l’on soit en ville, ou hors de l’agglomération. Par ailleurs, le camping-car demande de disposer d’équipements spéciaux pour effectuer les branchements et les vidanges.

Une fois installé sur un emplacement adapté, libre à chacun de rejoindre le centre-ville de Casablanca, ou tout autre lieu à visiter. Ne ratez pas la grotte des rhinocéros