La Bavaroise possède une superbe cave à vins, riche et variée. Les plats servis sont savoureux. Mais pour le prix, on s’attendait quand même à mieux…

Accorder le verre et l’assiette, telle est la devise de la Bavaroise. Pour ce qui est du verre, c’est une réussite. Cette brasserie française est le seul restaurant de Casablanca à posséder une vraie cave tempérée. Elle propose près de 80 bouteilles différentes. Un véritable voyage à travers les cépages français et marocains. La carte soignée vous offre en plus des explications sur chaque terroir et un glossaire pour mieux comprendre le vocabulaire œnologique. Ici, il y a un sommelier et ça se voit.

Pour ce qui est de l’assiette, en revanche, le bilan est plus mitigé. Non pas qu’on y mange mal, au contraire. La carte propose en effet toute une gamme de plats, des grands classiques de la brasserie française aux mets plus élaborés. Mais pour un tel prix (comptez dans les 500 dh par personne, plus si vous prenez une très bonne bouteille), on aurait aimé que le chef nous surprenne un peu plus.

Bien sûr, les plats sont bons. Très bons même. Mais il manque toujours le petit détail pour faire la différence entre ce restaurant et d’autres tables françaises de Casablanca. Même problème de finition au niveau du décor et du service. Si le lieu est sobre, des murs blanchis à la chaux et quelques ferronneries discrètes, certains points de détails font désordre. Comme les corbeilles de pain et leur chiffon vieillot et tristounet. Quant aux serveurs, s’ils connaissent leur boulot par cœur, ils font parfois un peu d’excès de zèle.

Autant de petites choses qui ne nous auraient pas choqués dans un restaurant de moindre facture. Mais pour le prix, on aurait aimé que la Bavaroise tienne jusqu’au bout ses ambitions.

Leave a reply