Casablanca, un Hub incontournable pour le grand sud marocain

Avant de réserver son billet d’avion pour le Maroc, il est conseillé de se renseigner auprès de son aéroport sur les vols directs qui y sont proposés vers les principales villes du Pays. L’arrivée en masse de compagnies Low Cost a en effet contribuer à complètement remodeler le paysage aérien marocain en multipliant les aéroports desservies au départ et à l’arrivée.

Il est ainsi possible de trouver des vols directs pour Essaouira, Oujda ou Agadir à partir d’aéroports régionaux en France et en Europe. Ces nouvelles dessertes ciblent toutefois prioritairement quelques villes importantes du nord et du centre du Maroc en délaissant une vaste majorité du sud du pays pour de multiples raisons allant de l’homologation des aéroports à la difficulté de rentabiliser certains vols. Pour atteindre des destinations prisées comme le désert marocain, il est encore généralement nécessaire de transiter par un des trois grands aéroports internationaux du pays.

Trois grandes plate-formes régionales

Si l’aéroport de Marrakech reste la principale porte d’entrée des touristes dans le Royaume Chérifien, la création d’une plate-forme Ryanair à Fès devrait contribuer à faire évoluer la donne, notamment pour les voyageurs souhaitant se rendre sans délais dans le désert du Sahara. La capitale spirituelle du Maroc est, en effet, beaucoup plus proches des dunes de Merzouga que Marrakech et la route d’accès ne passe pas par un col de haute montagne. Ces deux aéroports ont toutefois pour vocation d’acheminer les touristes en masse vers deux des principales villes touristiques du pays.

Face à ces deux concurrents, l’aéroport Mohamev V de Casablanca possède des arguments chocs pour séduire les voyageurs. Il s’agit du Hub choisi par la compagnie aérienne Royal Air Maroc et le low-cost Air Arabia. Il s’agit donc d’une plate-forme incontournable pour se rendre dans certaines villes du grand sud comme Dakhla ou Laâyoune mais aussi vers de nombreux pays d’Afrique et du Moyen Orient.

Quelques conseils pour réserver ses billets vers le grand sud marocain

Bien qu’elle soit en position de monopole sur certaines destinations, la compagnie Royal Air Maroc a rencontré au cours des dernières années d’importantes turbulences commerciales et financières qui ont mis à mal sa rentabilité. Il n’a pas été rare de la voir annuler au dernier moment des vols insuffisamment remplis. Si ce phénomène tend à devenir moins fréquent, il n’a malheureusement pas totalement disparu. Il est donc conseillé, si possible, de prévoir lors du retour un peu de battement entre son vol intérieur et son vol international pour visiter Casablanca ou pour tout simplement entrer à bon port en temps et en heure.

Lors d’un transit à Casablanca ou d’un vol vers les villes du grand sud marocain, il est fortement conseillé de souscrire à des assurances supplémentaires pour ses bagages spéciaux comme les clubs de golf ou les planches de surf.

Leave a reply